Société émoti-conne

  • Par smartside
  • Le 11/05/2015
  • Commentaires (0)

Au risque de passer pour une vieille réac, la société de l'émôticone, je n'y adhère que moyennement. Oui, clairement, ça m'embête de ponctuer une phrase par un sourire alors que tout ce que je voulais c'était y mettre un point. Et entre nous, ne faites pas comme s'il n'y avait pas 500 interprétations possibles pour un smiley sourire : l'amour, l'hypocrisie, l'ennui, l'ironie, la fourberie, la perversion, la moquerie, le machiavélisme (tendance parano vous dites ?), la blague, la joie. Bref, ça fait déjà 10. Pour un simple message avec 30 significations possibles, on se retrouve avec le double d'interprétations, le triple d'ambiguité et le quadruple de confusion. Si, si.

Les smileys à gogo c'est la permission de sourire tout le temps ? Adieu la mauvaise humeur, le lunatisme, les plaintes et les coups de gueule ambulants ? Comment voulez-vous que la mode et les défilés ne fassent pas banqueroute ? ( Et même les français tiens.)

Le smiley, c'est la déshumanisation. Perso, je ne me suis jamais identifiée à ce BN puéril découpé en rondelles. Et puis c'est la régression. Franchement vos parents ou votre patron de 50 ans et plus qui vous en glissent un par-ci par-là ne perdent-ils pas en crédibilité ? Vous visualisez votre conjoint en colère vous mettre un smiley énervé ? Votre ex-petite copine larguée sauvagement perdre la once de dignité qui lui reste (si tant est qu'elle en ait eu une) pour vous envoyer un bonhomme triste ou pire encore, un broken heart ?

Et ces pauvres enfants dont les mains ont été amputées et rafistolées avec des tablettes, ces pauvres chatons qui n'ont jamais perçu la différence entre les verbes être et aîtres, ces bouts de chous qui ne peuvent pas aligner trois mots sans qu'on les pense atteints de dyslexie, vous les imaginez jouer au rébus toute la journée et faire des fautes de smileys ? Oui car :( ne s'écrit pas pareil que :'( et non ce n'est pas la même conjugaison. Puis bien sûr qu'il y a des irréguliers. M'enfin, dans quelle langue suce-t-on ?

Les smileys, c'est la fin d'un monde, le monde des visages, de l'exposition et du corps humain, adieu les duck faces et les selfies poitrine. Salut Kim Kardachiante, bonjour bonhomme Michelin (quelle déception quant au placement du silicone et à la proportion des formes :( )

C'est aussi le Smiley coeur, l'amour avec un grand A affiché partout et pour tout le monde. Pour le chien, la voisine, mamie alsacienne, la maîtresse de CE2, B2OBA, la-connasse-que-tu-peux-pas-blairer-mais-avec-qui-t'es-coincé(e). Impossible de déferler sa haine, d'avouer publiquement aux gens que non tu ne les aimes pas et que oui tu les méprises profondément. Pays de bisounours 3.0 nous voilà.

Bref, salut :)

Smilye

Ajouter un commentaire